top of page

Les produits de la ruche


L'apithérapie est l'utilisation thérapeutique des produits de la ruche, à la fois des produits récoltés (pollen, propolis), des produits secrétés (gelée royale, venin, cire) et des produits transformés (le miel).


1- Le miel


Le miel a été longtemps utilisé comme ingrédient sucrant dans l'alimentation avant de découvrir ses vertus thérapeutiques. (Dans un prochain article je vous parlerai de la magnifique organisation des abeilles et de l'élaboration des produits de la ruche).


Les miels peuvent être composés de plusieurs fleurs ou mono-floraux, lorsque la ruche est à proximité d'une espèce végétale dominante (si les pollens d'une fleur représentent plus de 50% de la totalité, on donne au miel le nom de la plante, ex : miel de thym, miel de lavande, miel d'acacia...).


L'abeille doit butiner 1 million de fleurs pour faire 1kg de miel.

Ses propriétés :


  • Action énergétique (grâce à sa richesse en oligosaccharides) : convalescence, fatigue, asthénie, sportifs...

  • Action prébiotique (qui favorise la croissance et l'activité des bonnes bactéries intestinales nécessaires à la santé) : ballonnements, flatulences, douleurs abdominales, constipations, diarrhées...

  • Action bactéricide et antifongique : cicatrisation des affections de la peau (plaies, brûlures, ulcères variqueux, teigne...) et des muqueuses digestives (ulcères de l'estomac et du duodénum)

  • Action sur les vaisseaux sanguins (grâce à sa forte teneur en vitamine C, vitamine B5 et en flavonoïdes) : varices, varicosités...

  • Action sur le système respiratoire (protecteur) : coups de froids, angines, toux, maux de gorge, grippes, rhumes, rhinites bronchites...

  • Action anti-inflammatoire (grâce à l'acide formique) : rhumatismes, arthroses...


Ses indications en fonction de chaque miel spécifique :


  • Miel d'acacia : inflammations du tube digestif, ulcères gastriques, constipation, diarrhée, inflammations de la gorge.

  • Miel d'aubépine : palpitations dues au stress, hypertension, insomnie, nervosité, stress, angoisse, vertiges (non pathologiques), bourdonnements d'oreille, bouffées de chaleur.

  • Miel de bruyère : cystite, rhumatismes, inflammation de la prostate, fatigue, aide à fixer le fer, antiseptique des intestins.

  • Miel de châtaignier : troubles circulatoires, anémie, fatigue et surmenage physique et psychique, miel des sportifs.

  • Miel de citronnier : fatigue, problèmes de circulation veineuse, maux de gorge, digestion difficile.

  • Miel de colza : problèmes de circulation sanguine, maladies cardiaques.

  • Miel d'eucalyptus : toux, bronchite, mal de gorge, parasites intestinaux, fièvre, infections urinaires.

  • Miel de framboisier : bronchite, mal de gorge, laryngite, pharyngite.

  • Miel de lavande : insomnie, nervosité, mal de tête, voies respiratoires et urinaires, calme la toux, flatulences, douleurs abdominales, vers intestinaux.

  • Miel de manuka : antibactérien puissant (même sur les bactéries de type staphylocoque doré)

  • Miel de marjolaine : insomnie, nervosité, stress, angoisse.

  • Miel de mélilot : maux de gorge

  • Miel de mélisse : digestion difficile, spasmes intestinaux.

  • Miel d'oranger : insomnie, nervosité, palpitations dues au stress, migraine.

  • Miel de pin : trachéite, pharyngite, toux, rhume, rhinite, rhinopharyngite, bronchite, grippe, fatigue, infections urinaires, anémie.

  • Miel de romarin : fatigue physique et psychique, gastrite, hypertension, hypotension, insuffisance hépatique, flatulences, ballonnements, douleurs abdominales, cirrhose, anémie, hypercholestérolémie.

  • Miel de sauge : anémie, circulation du sang

  • Miel de thym : toux, angine, bronchite, aphonie, maladies infectieuses, infections urinaires, gastrite, ulcère gastrique ou duodénal, parasites intestinaux, diarrhées, hypotension, fatigue physique et psychique.

  • Miel de tilleul : insomnie, nervosité, stress, angoisse, hypertension.

  • etc...


Ses utilisations :


En prévention, prendre du miel tous les jours, à raison d'une cuillère à café.

En cas de maladies (avec le miel le plus adapté), prendre 1 à 2 cuillères à soupe par jour, en le gardant en bouche le plus longtemps possible avant de l'avaler.

Pour les enfants de 1 an à 12 ans, commencer tout doucement et progressivement sans dépasser 1 cuillère à soupe par jour.


Précautions de consommation :

  • Ne pas consommer si vous êtes allergiques aux produits de la ruche

  • Déconseillé aux diabétiques mal équilibrés

  • Aux personnes ayant des calculs rénaux (à cause de la forte teneur en minéraux)

  • Aux personnes ayant un excès de triglycérides

  • Aux personnes en hypothyroïdie non traitée

  • Choisir un miel de qualité (récolte dans l'année, non chauffé au delà de 35°C, pas trop humide, dans des pots en verre, production locale).

  • Conserver le miel à l'abri de la lumière, de la chaleur (mais pas au réfrigérateur).


2- La propolis


La propolis est une substance résineuse récoltée par les abeilles sur les bourgeons et les écorces de certains arbres (bouleau, peuplier, saule, chêne, frêne, marronnier, sapin, pin, épicéa).


L'utilisation thérapeutique moderne de la propolis reste relativement récente, depuis le milieu du XXe siècle : des recherches pharmacologiques et cliniques ont été effectuées in vivo et in vitro, confirmant ses propriétés, tant en médecine humaine que vétérinaire.


Ses propriétés :

  • Propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques (grâce à ses composés phénoliques et terpéniques, flavonoïdes, vitamine C, minéraux et oligo-éléments) : antibiotique naturel, stimulant du système immunitaire, affections ORL et pulmonaires (otites, bronchites, rhinite allergique, sinusite, angine, laryngite, rhume, trachéite...), bouche (caries, gingivite, aphtes, herpès labial...), mycoses.

  • Action sur la réduction de la perméabilité des capillaires sanguins (grâce aux flavonoïdes et aux esters de l'acide caféique) : couperose, varicosités, varices, hémorroïdes, œdèmes...

  • Action sur la régénération des tissus lésés (grâces aux différentes vitamines, minéraux, oligo-éléments) : ulcères gastriques, brûlures, blessures, engelures, crevasses, ampoules, abcès, furoncles, ulcères variqueux, escarres, eczéma, psoriasis, verrues, cors, durillons et zona.


Ses formes galéniques :

  • morceaux à mâcher

  • poudre sous forme de gélules, comprimés, capsules, tablettes

  • extrait aqueux et extraits alcooliques sous forme de gouttes, d'ampoules

  • sirops

  • sprays nasaux, ou collutoires buccaux

  • élixirs, extraits huileux

  • pastilles, dragées, gommes

  • pommades, crèmes, gels

  • dentifrice, etc...


Elle s'utilise autant par voie interne que par voie externe.


Précautions d'utilisation et contre-indications :

Risque d'allergie croisée lorsque les personnes réagissent au baume du tigre ou au peuplier baumier. La propolis peut provoquer quelques diarrhées (dans ce cas il suffit de baisser les doses).

Choisir une propolis 100% naturelle et récoltée par des apiculteurs éloignés de l'activité humaine et de toute forme de pollution. Conserver dans des récipients opaques, hermétiques, à l'abri de la chaleur.




3- Le pollen


Le pollen est récolté par les abeilles lorsqu'elles butinent les fleurs sur leurs pattes et leurs corps. Ce pollen sert à la pollinisation par le déplacement des abeilles de fleurs en fleurs.

C'est au XXe siècle que les premières recherches ont été effectuées sur le pollen. Sa consommation est donc récente, environ 30 ans.


Une pelote de pollen pèse environ 20mg et contient 3 à 4 millions de grains de pollen

Il ne faut pas confondre :

  • Les pollens anémophiles (pollens portés par les vents), responsables des allergies

  • Les pollens entomophiles (pollens transportés par les insectes), récupérés par les abeilles et mis en pelotes.

Ses propriétés :

  • Pouvoir revitalisant (très riche en acides aminés) du corps et de l'esprit : fatigue physique et intellectuelle, impuissance, frigidité, stérilité, sport intensif, convalescence, suites de traitement anti-cancéreux, manque d'appétit, déprimes mineures, régime végétarien.

  • Il stimule les globules blancs et les globules rouges lorsqu'ils sont insuffisants

  • Il renforce le système immunitaire

  • Il agit sur le système nerveux (acides aminés + vitamines du groupe B) : stress, déprimes, anxiété, irritabilité, stimulant de la mémoire (examens, personnes âgées)

  • Il agit sur la croissance osseuse et la reminéralisation osseuse (grâce aux minéraux et aux oligo-éléments, aux flavonoïdes et aux acides aminés): femme enceinte, enfants avec retards de croissance, personnes carencées, fractures, prévention de l'ostéoporose, pour fortifier cheveux et ongles, problèmes de peau (eczéma, psoriasis, acné), pour soutenir une bonne vision.

  • Action sur la prostate et sur le système circulatoire : riche en lipides (acides gras polyinsaturés), en flavonoïdes, en oligo-éléments, en vitamines.

  • Le pollen frais contient en plus des ferments lactiques : action sur la sphère digestive, notamment la flore intestinale : ballonnements, flatulences, régulation du transit.


Ses indications en fonction de chaque pollen spécifique :


  • Pollen de ciste : améliore les défenses immunitaires, ralentit le processus de vieillissement, baisse le mauvais cholestérol, prévient les inflammations du côlon, protège la rétine, diminue les réactions allergiques.

  • Pollen de châtaignier : abaisse le mauvais cholestérol, stimule la mémoire et le travail intellectuel, prévient les syndromes dépressifs, diminue la sensibilité au stress.

  • Pollen de saule : renforce le système immunitaire, accélère la cicatrisation de la peau, prévient la dégénérescence maculaire, diminue la sensibilité au stress, favorise le fertilité et la lactation.

  • Pollen de bruyère : protège la sphère circulatoire.

  • Pollen de seigle : limite les problèmes liés à l'hypertrophie bénigne de la prostate.

Qualité du pollen :


On trouve sur le marché du pollen sec en bocaux. Après récolte, ce pollen est séché par ventilation chaude, permettant d'obtenir un produit presque complètement dépourvu en eau qui se conservera longtemps à température ambiante. L'inconvénient de cette technique réside dans la perte d'une partie importante de la qualité nutritionnelle de ce produit avec le chauffage.


Le pollen frais quant à lui doit être conservé au congélateur. Il est congelé sous vide immédiatement après sa récolte.


On peut faire des cures de 2 mois (avec arrêt de 3 mois) ou 1 semaine par mois.



4- La gelée royale


La gelée royale encore appelée "caviar de la ruche" sert à nourrir la reine et les larves. C'est une substance blanchâtre, crémeuse, légèrement acide. Des études ont validé les effets de la gelée royale sur la santé humaine mais de nombreuses études scientifiques sont en cours et à ce jour pas moins d'une centaine de substances ont été identifiées.


Ses propriétés :

  • Revitalisantes (grâce aux protéines et aux vitamines du groupe B) : surmenage physique (sportifs, manutentionnaires...) et intellectuel, retard de croissance, convalescence, pendant et après la grossesse, stress, consolidation des fractures, problèmes de peau, d'ongles et de cheveux.

  • Tonifiantes de l'appareil génital masculin et féminin (grâce aux hormones qu'elle contient), ainsi que les fonctions sexuelles : problèmes de fertilité, équilibre hormonal au cours du cycle de la femme et à la ménopause, impuissance.

  • Equilibrantes du système neurovégétatif (grâce à l'acétylcholine, un neurotransmetteur impliqué dans le processus de mémorisation et d'apprentissage, dans l'activité musculaire et les fonctions végétatives : respiration, circulation sanguine, sécrétions glandulaires, digestion, thermorégulation) : fatigue physique et intellectuelle, insomnie, agitation, nervosité, stress, anxiété, dépression.

  • Antivirales, antibactériennes, antifongiques et immunostimulantes (grâce à sa richesse en enzymes, en acides aminés, en oligo-éléments, en glucides, en flavonoïdes) : grippe, infections à Staphylococcus, à E. Coli, en cas de levures du type Candida albicans, parasitoses, mycoses, infections virales aiguës.

  • Agit sur la sphère cardiovasculaire (grâce aux oligo-éléments, notamment le fer, le manganèse, le cuivre et le zinc, aux flavonoïdes, aux vitamines du groupa B) : hypertension ou hypotension, artériosclérose, athérosclérose, hypercholestérolémie, glycémie, anémie, excès de triglycérides.

  • Freine le vieillissement de l'organisme (grâce à un acide gras spécifique qui n'existe que dans la gelée royale, le 10-HDA). Ce composé intéresse actuellement beaucoup les chercheurs.


Son mode d'utilisation :


On la trouve dans des petits pots en verre, avec des cuillères doses fournies ou sous forme d'ampoules ou gélules, souvent associées à d'autres produits comme le ginseng.


Elle se consomme sous forme de cures de 20 jours (1 petit pot de 10g, à raison de 0.5g/jour), plutôt à l'automne ou au début de l'hiver, mais aussi au printemps.


Précautions et contre-indications :


Déconseillée aux personnes allergiques au miel, au venin d'abeilles et aux pollens d'astéracées (marguerite, pissenlit, camomille...).

Précautions avec les personnes souffrant d'asthme ou d'eczéma atopique.

Précautions chez les tout petits.

Précautions chez les personnes à l'estomac fragile (remontées acides par exemple), dans ce cas la mélanger avec du miel pour moitié.

Déconseillée aux personnes atteintes ou ayant eu un cancer hormono-dépendant.


Qualité de la gelée royale :


Pour qu'elle soit véritablement efficace, deux critères sont essentiels dans le choix de la gelée royale :


1. L'origine géographique

La gelée royale est un produit coûteux, en France elle coûte environ 1000€/kg. Attention aux gelées royales chinoises ou indiennes vendues 20 fois moins chères mais produites de façon industrielle.


2. La fraîcheur

La gelée royale est commercialisée sous de nombreuses formes : lyophilisée, en gélules, congelée/décongelée... Cependant, seule la gelée royale fraîche vous garantit l'intégralité de ses vertus (à conserver au réfrigérateur).




Dans les produits de la ruche, on trouve aussi la cire d'abeille qu'on utilise exclusivement en voie externe et locale pour ses propriétés apaisantes, anti-inflammatoires cutanées et cicatrisantes.

Le venin d'abeille, quant à lui, est très peu utilisé en France mais des recherches récentes sur des cellules cancéreuses ont été effectuées aux Etats Unis et les résultats sont encourageants.


Grâce à leur composition biochimique, les produits de la ruche sont très intéressants en cosmétique :

  • Le miel adoucit et nourrit l'épiderme. Il convient à tous les types de peau et encore plus aux peaux acnéiques grâce à ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes. Il hydrate et nourrit les cheveux secs et ternes.

  • La gelée royale hydrate et régénère les peaux fatiguées, limite le vieillissement cutané.

  • Le pollen nourrit la peau et les cheveux, il a une action anti-oxydante, et de ce fait prévient la peau du vieillissement prématuré.

  • La propolis purifie et cicatrise les épidermes grâce à ses propriétés bactéricides et antifongiques. Elle sera très indiquée pour les peaux à imperfections, pour les cheveux secs ou gras car elle normalise le cuir chevelu.

  • La cire d'abeille utilisée dans un premier temps par les pharmaciens comme excipient pour donner de la consistance à leurs pommades, elle est désormais intégrée dans les crèmes de beauté et les baumes nourrissants pour les lèvres (pour sa richesse en vitamine A).

Précautions générales : les personnes allergiques aux produits de la ruche ne doivent pas les utiliser, même par voie locale, sauf si leur tolérance le permet.
Les produits de la ruche ne remplacent en aucun cas un traitement médicamenteux prescrit par un médecin, mais peuvent venir en complément.


Pour aller plus loin...



bottom of page