top of page

L'équilibre acido-basique

L'organisme est composé à parts égales de substances acides et basiques. Pour rester en bonne santé, il est nécessaire de conserver cet équilibre.

Le pH (potentiel hydrogène) idéal est légèrement alcalin, entre 7,2 et 7,4.


Le pH est une échelle de 0 à 14 qui évalue l'acidité ou l'alcalinité d'une substance. Le bas de l'échelle (0) est 100% acide et le haut de l'échelle est 100% alcalin.


1- Les conséquences d'un déséquilibre


Face à une hausse de l'acidité, le corps lutte et essaie toujours de retrouver l'homéostasie. Pour s'adapter il va alors prendre des minéraux dits basiques dans ses réserves (os, dents, cheveux, ongles...).

Il va par exemple puiser dans les réserves de magnésium (au détriment du système nerveux) ou de calcium (risque d'ostéoporose).


L'acidité perturbe aussi le bon fonctionnement des enzymes.

Si l'acidité s'accumule, de nombreuses réactions enzymatiques ne se font plus ou se font mal. Ce qui peut provoquer une baisse d'énergie, des problèmes digestifs, fatigue, baisse de la réactivité de notre système immunitaire...


L'acidité va également favoriser l'inflammation des tissus. En utilisant les minéraux basifiants pour lutter contre l'acidité, le corps va former des sels ou cristaux, qui vont s'accumuler et ainsi provoquer de l'inflammation.

  • Sur la peau (eczéma, sécheresse, démangeaisons...)

  • Sur les yeux (conjonctivite, sécheresse...)

  • Sur les articulations (rhumatismes, mal de dos...)

  • Sur les tendons, les nerfs, les muscles...

Tout notre organisme est "rongé" de l'intérieur.

2- Les causes de l'acidité


Une alimentation trop riche en glucides (céréales, légumineuses), en protéines animales, en produits transformés, en produits sucrés, café, alcool, tabac...


Un environnement pollué.


Le stress chronique qui provoque la perte de minéraux (particulièrement le magnésium).


Une sous-oxygénation causée par la sédentarité.


Une suractivité et un surmenage physique qui produisent trop d'acide lactique.


Des apports insuffisants en aliments anti-acides : légumes, algues, eau de mer, amandes, patates douces et pommes de terre, châtaignes, bananes...


Un sommeil insuffisant et de mauvaise qualité (car c'est pendant cette phase salutaire que les acides vont migrer des tissus vers les émonctoires : foie, reins et poumons, peau, pour être éliminés).


Une élimination rénale et cutanée insuffisante, d'où l'intérêt de boire suffisamment (une eau de qualité).


3- Des solutions


Privilégiez une alimentation vivante, brute en limitant les apports de viandes, de produits laitiers, de céréales et sucres raffinés, d'excitants type café, thé, cacao, alcool...


Augmentez vos apports de légumes verts et colorés.


Remplacez les céréales raffinées par des céréales semi-complètes ou complètes.


Pensez aux bonnes huiles oméga-3 comme l'huile de lin, cameline, noix, l'huile de poissons ou des avocats.


Faites fonctionner vos émonctoires (les reins en buvant une eau peu minéralisée, la peau en transpirant, le foie en le drainant...)


Réduisez votre stress.


Bougez, marchez 30 minutes par jour.


Pratiquez la cohérence cardiaque pour relancer l'oxygénation.


Dormez suffisamment, reposez-vous.


Conseil :


Pensez global car les causes d'un déséquilibre acido-basique sont bien souvent multiples et soyez patient, le retour à l'équilibre peut prendre du temps.




Comments


bottom of page