top of page

Pourquoi le SPM (syndrome prémenstruel) s'intensifie à la préménopause ?

Le SPM ou syndrome prémenstruel est malheureusement bien connu des femmes qui sont réglées. Mais dans la majorité des cas à partir de 35 ans, les symptômes s'intensifient. Pourquoi ?


Sommaire :


Les symptômes


Le SPM est un ensemble de symptômes qui arrivent en général quelques jours avant les règles et qui s'améliorent les jours suivants le 1er jour des règles. Des symptômes comme :


  • des ballonnements et de la rétention d'eau,

  • des tensions mammaires, voire des mastoses douloureuses,

  • des maux de tête,

  • des crampes,

  • des douleurs musculaires et articulaires,

  • des troubles de l'appétit,

  • de l'insomnie ou des troubles du sommeil,

  • une grande fatigue,

  • de l'irritabilité,

  • des sautes d'humeur et

  • des angoisses.


Pour certaines femmes, ces symptômes nécessitent même de rester chez elles, couchées, une bouillotte chaude sur le ventre.


femme pliée en deux sur un lit

Que se passe t'il dans notre corps avec le SPM ?

En réalité, les recherches scientifiques (peut être trop peu nombreuses) ne sont pas très claires sur le sujet. Ce que l'on sait c'est que plusieurs hormones interviennent dans le SPM : les œstrogènes, la progestérone, la prolactine, l'aldostérone, la sérotonine et le cortisol.


À partir de 35 ans les hormones de la femme commencent à fluctuer, notamment la progestérone qui baisse significativement, ce qui entraîne une dominance en œstrogènes relative. Jusque là rien d'anormal, juste le cycle hormonal naturel de la vie. Alors pourquoi de plus en plus de femmes en pré ménopause souffrent-elles de symptômes douloureux.


Les facteurs aggravants du SPM

  • Une alimentation déséquilibrée

  • Les perturbateurs endocriniens et la pollution (pesticides et compagnie)

  • Le stress chronique

  • Une mauvaise prise en charge médicale (qui ne travaille pas sur les causes)

  • L'aspect émotionnel

  • Le manque de repos

  • Le manque d'activité physique régulière


C'est donc une vision globale de la santé, encore une fois, qu'il faut envisager si l'on veut mettre fin à cette épidémie de SPM chez la femme de plus de 35 ans. Pas de pilule magique. Non manger des graines de lin et prendre de l'huile d'onagre ne suffira pas sur le long terme et risque même de créer encore plus de déséquilibres.


Si vous voulez en savoir plus, écoutez l'épisode 20 de "Retrouve ma santé" :



tasse rose

De nouveaux contenus bientôt ici sur ce blog sur la préménopause et la ménopause, notamment sur la prise de poids, les bouffées de chaleur, les angoisses, etc. et également sur Instagram et Facebook


En attendant, téléchargez gratuitement mon guide et faites le test de l'équilibre hormonal, en cliquant juste en dessous :




Comments


bottom of page