top of page

Et si c'était votre foie ?

Il me semblait important d'écrire cet article sur le foie, justement en cette période de fêtes qui approche, car s'il est une saison où l'on doit chouchouter cet organe, c'est bien la fin de l'année accompagnée de ses repas riches et copieux.


Le foie est situé en dessous du poumon droit et du cœur et recouvre une bonne partie de l'estomac. Il s'agit de la glande la plus volumineuse de notre organisme puisqu'il mesure en moyenne 28 cm en transversal et pèse à lui seul près de 1.5 kg.


C'est un organe polyvalent, richement vascularisé, notamment via la veine porte et les veines hépatiques, ce qui lui confère une couleur brunâtre.




Les fonctions principales du foie

Le foie est impliqué dans plus de 300 fonctions vitales. Le but n'est pas de toutes vous les citer mais de focaliser notre intention ici sur les principales :


1- La digestion


Le foie joue un rôle important dans la digestion car il sécrète la bile en permanence à raison d'un litre par jour stockée dans la vésicule biliaire. Le rôle de la bile est de participer à la dégradation des lipides et à l'élimination des déchets. La bile permet de lubrifier le bol fécal pour que les matières fécales glissent plus facilement et ainsi éviter certaines constipations.


À savoir : si vous souffrez de constipation malgré une alimentation riche en fibres c'est peut-être le signe d'une faiblesse hépatique.


2- La détoxification du sang


Le foie a une fonction de détoxification primordiale puisqu'il est chargé de transformer certaines substances toxiques en substances non toxiques. Que ce soit la transformation de l'ammoniaque (naturellement produite par le côlon lors de la décomposition du bol alimentaire), ou celle de substances extérieures à l'organisme (alcool, tabac, pesticides, médicaments...), le rôle de filtre est essentiel au bon fonctionnement de notre corps.

Pour cela, il y a trois phases de détoxification du foie :

  • Phase 1 : la biotransformation

Les toxines (polluants, insecticides, additifs, alcool...) sont transformées en substances intermédiaires, plus actives et plus toxiques.


  • Phase 2 : La conjugaison

Cette phase permet généralement d'inactiver les toxines, de les rendre hydrosolubles et donc éliminables par les émonctoires physiologiques, l'urine et les selles.


  • Phase 3 : L'élimination

Les substances devenues hydrosolubles sont éliminées dans les urines ou les selles.


De nombreux nutriments interviennent pendant ces trois phases pour permettre une détoxication optimale

À savoir :

D’un point de vue hormonal, chez les femmes, le foie détoxifie les œstrogènes. Ainsi, un syndrome prémenstruel accru peut s’avérer un signe que le foie ne fonctionne pas bien. Si les œstrogènes sont mal détoxifiés, il y en a trop, et ce climat œstrogénique fait qu’à l’arrivée des règles, on va avoir plus de signes tels qu’une irritabilité, des douleurs, des maux de tête, une envie de manger, une dépression, etc.


3- La transformation des nutriments


Les glucides (principalement du glucose, c'est à dire du sucre) sont transformés en "glycogène" et stockés dans les cellules du foie. Selon les besoins énergétiques de l'organisme, le foie les retransforme et remet le glucose dans la circulation sanguine. Le foie participe ainsi à la régulation de la glycémie. Mais si le sucre arrive en excès (notamment le sucre blanc), le foie le convertit en graisse!


Les lipides amenés vers le foie ont plusieurs usages : ils sont soit utilisés pour sa propre énergie, soit stockés sous forme de réserve, soit synthétisés (pour fabriquer, transformer). Par exemple, le foie utilise des lipides pour fabriquer le cholestérol.


Les cellules du foie synthétisent la majorité des protéines sanguines : l'albumine, toutes les globines (hémoglobine, globuline...) et les facteurs de la coagulation.


4- Le stockage des vitamines et du fer


Le foie intervient dans la transformation de bon nombre de vitamines et dans celle du fer. Il sert également de lieu de stockage, notamment des vitamines B9 et B12 et aux vitamines A, D, E, K (les vitamines "liposolubles", uniquement solubles dans les lipides).



Signes d'une faiblesse du foie


C'est un organe qui souffre en silence. Toutefois, quelques signes cliniques peuvent nous alerter :

  • Fatigue chronique

  • Manque de tonus, de vitalité

  • Baisse de la concentration

  • Système immunitaire en baisse, donc sensibilité aux infections

  • Insomnies avec réveils nocturnes entre 1h et 3h du matin

  • Sueurs nocturnes

  • Problèmes digestifs

  • Nausées, mauvaise haleine, bouche pâteuse

  • Hémorroïdes

  • Malaises, vertiges

  • Douleurs

  • Maux de tête

  • Sensibilité accrue aux odeurs

  • Boutons, cernes parfois foncées

  • Acouphènes

  • Toux chronique

  • Syndrome prémenstruel accentué

  • Réactions allergiques

  • Problèmes respiratoires : rhumes, bronchites...

  • Etc...

Comment diminuer les toxines et les toxiques ?

Les toxines sont les déchets produits par notre corps (issus de la transformation des nutriments que nous lui apportons).

Les toxiques viennent de l'extérieur (alimentation, boissons, produits cosmétiques, déodorants, shampoing, vernis à ongles, plombages dentaires, médicaments, additifs, colorants, pesticides, environnement, pollution...).


La première étape avant d'entamer une détox qui pourrait s'avérer plus négative que bénéfique est de limiter les entrants toxiques.

  • Par une alimentation biologique et de saison

  • Par du fait maison plutôt que des produits industriels

  • Par de la cuisson douce et du cru

  • En limitant l'alcool bien sûr

  • Par des monodiètes

  • En aérant chaque jour sa maison, sa voiture aussi (pleine de retardateurs de flamme)

  • En changeant ses habitudes dans la salle de bain (savon, shampoing, maquillage...)

  • En changeant ses habitudes pour le ménage et la maison (produits d'entretien, produit vaisselle, aérosols d'intérieur, bougies parfumées...)

  • Si vous jardinez, bannissez les produits de traitement (insecticides, pesticides, fongicides...) et revenez à des méthodes traditionnelles de bon sens (la permaculture, par exemple, recrée des écosystèmes en respectant la biodiversité).

Il faut savoir que les substances toxiques se logent dans les tissus adipeux, le gras. Attention aux pertes de poids brutales qui libèrent en même temps ces toxines dans la circulation sanguine. Il sera important de bien drainer pour qu'ils retrouvent au plus vite la porte de sortie.



Le foie, organe clé dans la régulation du cholestérol


Une petite partie du cholestérol provient de notre alimentation, la majeure partie est produite par notre organisme et principalement par le foie.

En effet, le foie est capable de synthétiser du cholestérol à partir de protéines, de glucides ou de lipides.


Contrairement aux idées reçues, le cholestérol n'est pas forcément notre ennemi.

Il a de multiples fonctions pour le bon fonctionnement de notre organisme :

  • il est un constituant essentiel de nos membranes cellulaires

  • il est précurseur de la vitamine D3, indispensable pour la fixation du calcium par nos os

  • il est impliqué dans la création de nos hormones, comme les hormones sexuelles (progestérone, œstrogène, testostérone) ou celles liées au stress (cortisol)

  • il est un composant de notre cerveau, notamment dans la formation des synapses (il permet l'influx nerveux d'un neurone à un autre)

  • il est un ingrédient indispensable de la bile permettant la digestion des lipides

Bien sûr il y a gras et gras, "bon" (HDL) et "mauvais" (LDL) cholestérol et nos choix alimentaires sont déterminants.


Prendre soin de son foie, clé d'une meilleure santé

Comme évoqué plus haut, il faut d'abord limiter les entrants toxiques. C'est indispensable avant d'entamer un quelconque nettoyage du foie.


Voyons quels sont les amis de cet organe si précieux :

  • L'eau : en commençant dès le matin au réveil et en buvant tout au long de la journée de petites quantités plutôt qu'un grand verre de temps en temps

  • Le vinaigre de cidre : nettoie le foie et purifie le sang

  • L'aloe vera : participe à la détox de tous les organes dont le foie

  • Les plantes : chardon-Marie, desmodium, artichaut, romarin, chrysanthellum, curcuma...

  • Les aliments : l'ail, le pamplemousse, la betterave, l'avocat, les crucifères (choux, brocolis...), le radis noir, le curcuma, le jus de citron....

  • La respiration, l'oxygénation, le mouvement, la marche...

  • L'hygiène psychique : le stress agit comme un perturbateur pour tout l'organisme et notamment pour le foie qui doit produire une quantité importante de glucose afin de fournir l'énergie nécessaire à notre survie.

  • La chaleur : le foie est un organe qui est stimulé par la chaleur, poser une bouillotte sur lui le soutiendra dans son travail



En Médecine Traditionnelle Chinoise, l'émotion liée au foie est la colère. Il n'est ni bon pour lui de s'exprimer sans cesse avec agressivité et colère ou au contraire de retenir à l'intérieur des colères refoulées. À vous de trouver la méthode de votre choix pour équilibrer cette émotion et peut être d'aller voir ce qu'elle cherche à vous dire.

Pour finir je rappelle qu'une détox quelle qu'elle soit, n'est pas anodine et peut parfois faire plus de mal que de bien. Alors faites-vous accompagner par un professionnel de la santé. Vous en sortirez forcément gagnant!

Comments


bottom of page