top of page

Le stress chronique, comment s'en sortir ?

Dans mon article du 12 octobre, nous avons vu comment s'installait le stress dans la durée si on agissait pas rapidement. Voyons maintenant quelles aides peut vous apporter la naturopathie pour en venir à bout.



1- Nourrir et apaiser son système nerveux

  • Par l'alimentation

Il faut un certain nombre de nutriments pour fabriquer les hormones et les neurotransmetteurs qui permettent de faire face au stress, notamment la dopamine et la sérotonine. De plus, lorsque le stress est permanent il acidifie l'organisme qui va puiser dans ses réserves de minéraux (dans les ongles, cheveux, dents et os).

Le premier à souffrir d'un manque de minéraux et de vitamines est le système nerveux. Aujourd'hui, l'alimentation "moderne" (aliments raffinés, transformés, graisses saturées, sucres blancs...) et les modes de cuisson et de conservation détruisent complètement les nutriments et agissent comme de véritables agresseurs pour l'organisme.


L'alimentation devra donc être reminéralisante et désacidifiante, en apportant du vivant, de la variété, du local, de saison et de qualité biologique.

  • Supprimez tous les faux amis : aliments raffinés, sur-cuits, laitages (à base de lait de vache), excitants (alcool, café, thé, chocolat...), plats préparés, fruits et légumes conventionnels bourrés de pesticides qui acidifient l'organisme.

  • Privilégiez les aliments alcalins et riches en minéraux : légumes frais, de saison, herbes fraîches, graines germées, algues, oléagineux, féculents basifiants (châtaigne, patate douce, pomme de terre, courge...), céréales sans gluten (quinoa, sarrasin...), jus verts revitalisants.


Les nutriments indispensables en période de stress :


- le magnésium : il favorise une bonne transmission nerveuse, la relaxation musculaire, la contraction musculaire, la régularité du rythme cardiaque, la pression artérielle...(spiruline, bulot bouilli, germe de blé, cacao maigre, noix d'Amazonie, pois cassés, amandes, noix de cajou, noisettes, haricots secs blancs, noix, cassis, figues sèches, abricots secs, banane...). En supplémentation, choisissez un magnésium de qualité et facilement assimilables (ex : sous forme de bisglycinate avec des cofacteurs comme la taurine et la vitamine B6).


- le tryptophane : c'est un acide aminé que l'organisme ne sait pas synthétiser. Son apport par l'alimentation est donc essentiel car il a une action antidépressive et est précurseur de la sérotonine, elle-même précurseur de la mélatonine, l'hormone du sommeil (jaune d'œuf cru, céréales, légumineuses, spiruline, tofu, dinde, morue séchée, bulots, parmesan, graines de sésame, graines de courge, graines de chia, aubergine, banane, prunes, figues, dattes, noix...).


- les omégas-3 : ils favorisent une bonne transmission nerveuse (huiles de lin, de noix, de colza 1ère pression à froid, de qualité biologique, poissons gras comme les sardines ou les maquereaux, les noix...).


- le sélénium : c'est un cofacteur important du renouvellement des neurotransmetteurs (brocolis, choux, champignons, fruits de mer, poissons, oignon, ail, noix du Brésil...).


- la vitamine C : participe de façon importante à la synthèse du cortisol, antioxydante, anti-inflammatoire, facilite l'assimilation du fer (fruits colorés et légumes colorés).


- les vitamines du groupe B : elles participent à la synthèse des neuromédiateurs surtout la B3 (avocat, levure de bière, riz brun, graines de sésame, graines de tournesol, céréales complètes, figue, pois), la B6 (bananes, avocats, lentilles, ail, pois chiches, levure alimentaire, shiitakés séchés, cœurs de palmier), la B9 (brocoli, épinards, germe de blé, jaune d'œuf, asperge, salade, oseille, lentilles) et la B12 (viandes, coquillages, poissons).


  • En limitant les produits toxiques

Certains toxiques viennent polluer le bon fonctionnement des cellules et sont donc pourvoyeurs de stress.


- les perturbateurs endocriniens : ce sont des produits chimiques qui miment les hormones, d'où des déséquilibres hormonaux de plus en plus courants (des études ont établi des liens très précis entre les perturbateurs endocriniens et la fatigue, les troubles de l'humeur, l'infertilité, la croissance des enfants). On les trouve dans les produits de beauté, certains contenants alimentaires, les détergents, jouets, poissons, fruits de mer...Les plus courants sont les parabènes, le triclosan, les phtalates, le bisphénol A, le BHA et le BHT, les alkylphénols, le cadmium, le plomb...


- les produits chimiques : présents partout dans l'alimentation, ils sont responsables de bien des maux (maladies digestives, intolérances alimentaires, troubles hormonaux, fatigue, dépression, cancers). Les plus incriminés : les pesticides, le PCB, les conservateurs, additifs, colorants et arômes alimentaires, le mercure dans les poissons...Adopter une alimentation biologique et éviter les produits transformés et gros poissons.


- la pollution électromagnétique : après plus de 10 études réalisées ces dernières années, l'AFSSET (Agence Française de Sécurité Sanitaire et du Travail) confirme l'impact négatif de la pollution électromagnétique sur l'organisme humain (wifi, four à micro-ondes, téléphone sans fil, mobile).


- la pollution de l'air : s'oxygéner est essentiel pour l'organisme, car 90% de notre énergie provient de l'oxygène. Mais la qualité de l'air a considérablement diminué ces dernières années, surtout en ville, mais pas seulement, aujourd'hui les campagnes ne sont pas épargnées. Sortez aussi souvent que possible dans la nature, forêt, bord de mer ou si ce n'est pas possible il existe un moyen artificiel mais naturel de s'aérer les poumons : le bol d'air Jacquier. Bien s'oxygéner c'est renforcer son système nerveux car nos cellules nerveuses consomment énormément. d'oxygène.


  • En utilisant les produits naturels

- La phytothérapie : les plantes apaisantes, calmantes (passiflore, tilleul, valériane, aubépine...) mais aussi les plantes adaptogènes (griffonia, eleuthérocoque, rhodiole...) peuvent vous aider à gérer votre stress.


- Les huiles essentielles : en olfaction pour agir directement sur le système nerveux (ex : basilic tropical, bois de rose, citron, épinette noire, eucalyptus radié, ravintara...)


2- La relaxation


J'ai toujours pensé que tant que l'Homme sera mortel, il ne sera jamais vraiment décontracté, Woody Allen

Il n'y a pas UNE méthode de relaxation mais DES méthodes, à chacun de trouver celle qui lui convient. Mais avant toute chose, il faut se donner le droit de se détendre, accepter d'arrêter cette course effrénée après le temps, accepter de ne rien faire, de lâcher prise et de revenir à l'instant présent (conseil lecture : Le pouvoir du moment présent, Eckhart Tolle ).

La détente du corps physique va permettre d'apaiser le mental et les émotions. Lâcher prise va donc permettre d'accepter ce qui se passe dans le corps et dans la tête, en acceptant cette fameuse réalité.


Les effets de la relaxation sont nombreux :


  • Sur le plan physique :

- au niveau cérébral, les pensées incessantes s'apaisent.

- au niveau respiratoire, la fréquence diminue et la respiration est plus ample, ce qui permet une meilleure oxygénation de l'ensemble de l'organisme.

- au niveau cardiovasculaire, la fréquence cardiaque diminue et se stabilise, tout comme la pression artérielle.

- au niveau digestif, les parois des intestins et de l'estomac se décontractent, ce qui permet une meilleure digestion.

- au niveau de l'appareil locomoteur, il y a une meilleure coordination et des réflexes plus rapides et plus précis.

- au niveau biochimique, il y a une normalisation des fonctions endocriniennes, notamment la thyroïde et les surrénales.


  • Sur le plan psychologique : la relaxation facilite un mieux-être, dans le corps et l'esprit, favorise une harmonie des organes et des fonctions et permet une meilleure maîtrise des émotions.


  • Sur le plan spirituel : elle permet de reprendre confiance en soi, d'avoir une vision plus positive, de dézoomer la situation pour avoir plus de recul nécessaire, de se relier à ses ressentis, de donner du sens et de se recentrer sur son chemin de vie.

Quelques exemples de relaxation:

  • la respiration abdominale (ou diaphragmatique)

  • la cohérence cardiaque

  • la sophrologie

  • la méditation / la pleine conscience

  • le rêve éveillé

  • la relaxation dynamique

  • l'EFT (Emotional Freedom technics : Technique de libération émotionnelle)

  • Yoga, Tai chi, Qi qong

  • Massages etc...

Exemple de respiration : la respiration au carré

En position debout, assis ou couché

Imaginez un carré

Inspirez 4s sur le 1er côté

Bloquez 4s sur le 2ème côté

Inspirez 4s sur le 3ème côté

Bloquez 4s sur le 4ème côté

Inspiration et expiration par le nez

Faites 10 à 20 cycles selon votre disponibilité.


3- Une prise en charge quotidienne

  • Prenez soin de votre sommeil

  • Évitez que le stress ne vous gagne

  • Accordez-vous des pauses et des temps de repos plusieurs fois par jour : petite balade, étirement, bâillement, auto-massage, relaxation, un bain de pieds chaud le soir pour préparer le sommeil

  • Aérez-vous l'esprit et changez d'air le plus souvent possible, reconnectez-vous à la nature et profitez du soleil dès que possible.

  • Nourrissez tous les jours vos 3 cerveaux (le cortex en équilibrant les phases travail/repos/loisirs, le cerveau limbique ou émotionnel en exprimant ce que vous ressentez, le cerveau reptilien ou instinctif en ayant des activités manuelles et corporelles)

  • Pratiquez régulièrement un exercice physique

  • Faites au minimum 10 minutes de respiration lente et profonde par jour car elle agit directement sur nos émotions

CONCLUSION

Si vous décidez de consulter un thérapeute pour faire face à un stress devenu chronique, vous avez franchi l'étape la plus importante, celle de prendre conscience que vous êtes stressés. Cela peut paraître bizarre mais on se rend volontiers compte du stress des autres mais très peu du sien!
Après il suffira d'établir un programme personnalisé qui vous convienne, à votre rythme, pas question de rajouter une pression supplémentaire quand la coupe est déjà pleine!


Comments


bottom of page